• Sophy

10 km juste autour de soi...

Une chose que m’aura définitivement apporté cette crise sanitaire : c’est la découverte de mon propre bassin de vie. Prendre conscience du monde infiniment proche de moi.

Voir... Prendre enfin conscience de soi.


10km… Comment Vivre sur 10km…


Nomade professionnelle, habituée des longs trajets, des 70 000 km parcourus chaque année depuis 2006, maitrisant presque toutes les autoroutes et routes de France depuis 2006 et celles de Suisse depuis 2016 via ma profession…


Curieuse et avide de paysages incroyables j’ai passé 15 ans à chercher les pépites que recelaient chaque région, chaque pays que j’ai traversé… La France, La Corse , l’Espagne, l’Italie, La Suisse… Berlin, Bruxelles, Paris, Zurich, Manchester, Chicago... J’ai pu découvrir tellement d’endroits incroyables…

Je profitais toujours de cette opportunité de voyager pour explorer, à chaque nouvelle visite d’un point de vente dont j’avais la responsabilité, le dernier hôtel ou restaurant de la région, mon carnet de bonnes adresses s’était tellement rempli !

Et les moindres noms sur les panneaux de signalisation ou panneaux touristiques sur l’autoroute éveillaient ma curiosité. Une pause déjeuner était toujours le moyen de m’arrêter pour lever le voile sur un lieu spécifique en grignotant un sandwich !


Certains endroits sont devenus au fil des années des lieux de ressources inépuisables… De véritables ports d'attache, des points de rechargement de mes batteries personnelles.

Juste s’arrêter un instant dans cette course folle et se ressourcer dans un endroits à part...


Comment ne pas penser à l’étang de Bages, en France ainsi que la plage de Vias en hiver,

Un petit restaurant dans le centre de Bidart, un hôtel à Clermont Ferrand ou je retrouvais la chef de rang comme si on retrouvait une amie, la corniche de Chexbres en Suisse et sa vue unique sur le Lac Léman, le café de Lausanne face à une de mes boutiques où je finalisaient réflexions et entretiens avec mes équipes, le magnifique Hôtel Lido Seegarten de Lugano ou j’étais devenue une habituée et parfois une "surclassée" pour mon plus grand plaisir et le budget limité de ma société !


Et me voici depuis 1 an à l’arrêt, au stand !

Sans possibilité de repartir ni de me ressourcer !


Mais quand on a cette soif de découverte chevillée au corps et ce petit côté caméléon adaptable, la route n’est plus si loin.


Covid Oblige ma situation professionnelle a été mise à mal. Cadre supérieure dans le Retail, j’ai subi de plein fouet la situation et la distinction de l’essentiel /non essentiel… Vaste sujet !


Mais cette année m’a conforté sur un point : Tout est possible… et notre capacité d’adaptation juste miraculeuse ! Tout est possible à qui le conçoit, La vie est belle à qui la perçoit, La nature peut donner encore plus à qui la voit.

J’ai appris à regarder juste là… juste à côté de chez moi, même à côté de chez mes parents et après un an d’exploration intense, je découvre encore des endroits magiques dont je ne soupçonnais pas l’existence…


Une plaine, une rivière, un arbre centenaire, une prairie bordée de bois comme un écrin de verdure caché du monde, une colline qui offre une vue sur l’univers…

10 km, juste 10km suffisent… Bien sûr je sais la chance de vivre dans un village Suisse sans trop de restrictions, je ne suis pas dans une grande agglomération française mais je pense que même si je l’étais je trouverais à m’ancrer. Il doit y avoir des endroits magiques à dénicher qui peuvent faire vibrer nos yeux d’enfants…


Alors à chaque nouveau pas dans Mon bassin de vie, je m’ancre… Je ressens l’impact de mes pieds sur le sol que je foule, la puissance de l’arbre que je touche, les douces paroles de la rivière que je traverse, l’énergie du lac dans lequel je m’immerge…

Même les Tags sur un mur d’école transmettent leurs énergies et encore plus : les quelques rares et précieuses personnes qui m’entourent à moins de 10 km… que je n’avais pas pris le temps de connaitre mieux avant et qui m’offrent des moments de félicité et de pur amitié en toute simplicité… Je m’ancre toute entière dans cet univers, ce bassin de vie où je puise et partage ma force et je reçois au centuple…

On se croyait libre avant, quand on avait une situation confortable ou juste sans pandémie, parce qu’on pouvait voyager, profiter de n’importe quoi, avoir des envies futiles, s’enfermer dans la surconsommation !


Mais J’ai vite compris que LIBRE je ne l’étais plus depuis longtemps.


Emprisonnée par un timing toujours plus oppressant, par des pensées centrées à 200% sur la performance, par une gestion de mon planning au millimètre. J’avais perdu l’essentiel : l’ancrage et la ressource intérieure.


C’est aujourd’hui que je suis LIBRE, libre de reprendre en main ma vie... et d’en écrire une nouvelle page en pleine conscience cette fois… Avec mes atouts : mon gout pour la découverte et le partage.


A 10 km de soi, on n'est plus très loin de la vérité...



Je conclurai ce Post en reprenant les mots du Sociologue Fréderic Lenoir :


« Il a suffi d’un virus lointain pour que le cours du monde et de nos vies soit bouleversé. « Vivre, ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie… » Disaient les anciens. »

Extrait du livre de 2020 : « Vivre dans un monde imprévisible » aux Editions Fayard

https://www.payot.ch/Detail/de_lart_de_vivre_dans_un_monde_imprevisible-frederic_lenoir-9782213717609


Alors dansons sous la pluie ! Même dans nos 10km le monde est magnifique…

Belle exploration de vos 10 kil’ à toutes et tous… 😘


Sophy.


Auteur/Photographe

139 vues1 commentaire